All for Joomla All for Webmasters
Kriss Elodie Brochec : « Notre ambition est d’amener les populations à s’approprier le numérique afin de s’autonomiser »

A l’occasion des Journées Solidaires du Numérique qui se sont tenues du 1er au 3 Juin dans la ville de Pointe-Noire, Madame Kriss Brochec Présidente de l’Association Mpaka pour l’Intégration et le Développement (AMID), nous a confié sa vision pour le numérique au Congo et les objectifs de l’AMID.

Connect-news : Quel bilan faites-vous des trois jours de formation gratuite que vous avez organisé sur le numérique?

Kriss Elodie Brochec : Le bilan est très positif, parce qu’en lançant ces journées nous nous attendions à recevoir 1000 personnes, grande a été notre surprise de voir tout cet engouement et je peux vous dire avec certitude que nous avons atteint plus de 1000 personnes. Dans les sites retenus à savoir Siafoumou, tchibamba et Mpaka 120 ainsi que dans les lycées pour les conférences, les populations de Pointe-Noire ont répondues présent. Ceci est une preuve de ce besoin qu’ont les jeunes de se former au numérique.

Connect News : Comment pensez-vous pérenniser ces acquis, et qu’avez-vous prévu après ces formations ?

Kriss Elodie Brochec : Après avoir échangé avec certains participants sur la nécessité de poursuivre ces formations, nous avons décidés avec nos partenaires de prolonger ces formations pendant toute la durée des vacances. A cet effet, dès juillet nous allons procéder à la formation des formateurs, qui à leur tour vont former les plus jeunes. Ceci va les permettre de s’occuper sainement pendant toute la période des vacances, d’avoir une expérience professionnelle et d’accroitre leur employabilité.

Connect News : en tant qu’initiatrice de ce concept, quelle lecture faites-vous de l’écosystème numérique à Pointe-Noire ?

Kriss Elodie Brochec : En parlant de l’écosystème numérique, j’évoquerais plus le cas du Congo en général. Il est en train de se structurer progressivement. Bien que Brazzaville soit plus avancée avec des structures d’accompagnement telles que Yekolab, Jcertif et Bantuhub pour ne citer que celles-là, à Pointe-Noire, les choses commencent aussi à s’organiser. Nous avons la StartPME, un espace de co-working, et bientôt Yekolab va aussi s’installer ici. Mais nous sommes conscients qu’il reste encore beaucoup de choses à faire et avec cette activité nous nous sommes aperçus que les besoins sont criards et les populations ne savent pas à qui s’adresser.

Connect News : En organisant cette activité votre première cible a été les populations des quartiers défavorisés de Pointe-Noire, pouvons-nous déduire que le numérique demeure encore un privilège pour certaines personnes ?

Kriss Elodie Brochec : En effet, le numérique demeure encore un privilège pour plusieurs personnes au Congo. Il suffit de voir le nombre de personnes qui ont accès aux outils digitaux ou encore à l’Internet à très haut débit. A cet effet, pour les prochaines éditions des Journées Numérique Solidaires, nous souhaiterions avoir la même expérience que Brazzaville et inviter plus de quartiers à participer à ces rencontres. Notre ambition est d’amener les populations à s’approprier le numérique afin de s’autonomiser, de comprendre qu’avec le numérique on peut se former, et avoir un métier…

Connect News : Pouvez-vous nous dire comment est-ce que les populations de Mpaka ont-elles reçu l’invitation à participer à ces journées ?

Kriss Elodie Brochec : Les populations ont très bien reçues l’invitation. Mais il faut reconnaitre aussi qu’il y a une grande partie de la population qui avait du mal à croire à une telle initiative gratuite. Nombreux étaient venus pas pour participer au prime abord mais plutôt pour constater les faits.

Connect News : Un dernier mot pour clore cet entretien

Kriss Elodie Brochec : je voudrais m’adresser particulièrement à la société civile, à nos connaissances ainsi qu’à nos amis. Le gouvernement a déjà beaucoup fait en mettant en place les infrastructures nécessaires pour développer le numérique. Aujourd’hui, c’est à nous maintenant de nous sentir concerné afin de pouvoir accompagner de telles initiatives dans le but de faciliter l’accès au numérique afin que cela profite à tous.


Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…