All for Joomla All for Webmasters
Giovani Moanda : « Demain se construit aujourd’hui »

Giovani Moanda, 27 ans, est le co-fondateur de la startup Wingu qui signifie nuage en swahili. Créée en 2012 à Brazzaville, cette startup qui a pour but de développer des solutions digitales, est à l’origine d’Immo-net, un site internet qui permet de trouver ou de vendre un bien immobilier sans intermédiaire.

Connect-News : À quel âge avez-vous créé votre entreprise ? Quel a été votre parcours ?

Giovani Moanda : J’ai l’honneur d’être le capitaine de ce bateau et d’être au cœur de ce rêve. C’est à 22 ans que notre histoire a commencé. Nous avons développé la plate-forme immo-net qui est le premier site internet du genre au Congo. Immo-net permet de trouver et de commercialiser des maisons sans passer par des intermédiaires. Ce projet nous a ouvert des portes en 2015 car notre entreprise a été promue par le programme YALI (Young Africa Leader Initiative), un programme lancé par Barack OBAMA et qui vise à forger un réseau actif de jeunes leaders africains ; il consiste en une formation de six semaines dans des universités américaines offerte à des centaines de jeunes de l'Afrique. Au cours de cette même année, nous avons été reconnues comme entreprise innovante de l’année au Congo. Et nous avons décidé de nous lancer dans un secteur très révolutionnaire qui est l’e-commerce. Il était possible à l’époque de commander des produits sur des sites étrangers et de se faire livrer au pays mais pas de le faire en local car l’offre n’existait pas. C’est en 2016 que nous avons lancé Wingu Shop, une plate-forme d’e-commerce qui permet aux habitants de Brazzaville et de Kinshasa, de vendre et d’acheter en ligne des produits locaux à partir d’un téléphone ou d’un ordinateur.

Connect-News : A qui s’adressent vos solutions et à quel besoin répondent-elles ?

Giovani Moanda : Wingu a tout un arsenal de solutions digitales que nous développons pour différents types de besoins. Notre startup s’adresse principalement aux commerçants et à leurs clients. Wingu shop permet par exemple aux femmes maraichères de vendre leurs produits en ligne, c’est une chaine de valeur locale que nous avons créée entre le consommateur et le producteur congolais. Notre site www.wingu.shop est spécialisé sur la vente des produits de consommation de base.

Connect-News : Avez-vous des partenaires ?

Giovani Moanda : Oui, car il n’est pas évident de se développer dans cet écosystème sans partenaires. Nous avons des partenaires commerciaux, des producteurs locaux de produits de larges consommations.

Connect-News : Avez-vous bénéficié d’un soutien financier pour vous lancer ?

Giovani Moanda : Non, mon objectif était de faire de ma passion une réalité afin que cela puisse inspirer d’autres jeunes. Que ces derniers réalisent que malgré un statut, un rang social peu ou pas avantageux, on peut vivre ses rêves. J’ai démarré mon entreprise alors que j'étais encore employé moi-même et ceci m’a permis d’autofinancer mon projet, mais pour y arriver il a fallu beaucoup de discipline. J’ai démarré avec le petit fond que j’avais en ma possession, l’activité n’était pas formelle au début et mon premier investissement fut un ordinateur portable qui m’avait couté 120.000 FCFA.

Connect-News : Comment vois-tu le monde entrepreneurial congolais ?

Giovani Moanda : j’ai eu la chance de rencontrer et d’échanger avec des entrepreneurs et jeunes porteurs de projets innovants au Congo. La passion y est, mais elle seule ne suffit pas. Il y a bien d’autres facteurs qu’il faut prendre en compte afin qu’un projet deviennent une réalité. Il ne faut pas verser dans un optimisme aveugle. Lancer une entreprise dans un pays qui frôle toujours les derniers rangs du Doing Business est un exercice fastidieux car les conditions sont encore très difficiles. Mais cela n’affecte pas l’espoir et la détermination qui m’animent. Je crois fermement que nous devons réussir. Pas seulement pour nous mais aussi pour toute la jeunesse du pays. Il n’y a pas que la politique comme piste de réussite… l’entreprenariat offre des perspectives plus intéressantes à mon sens et la jeunesse congolaise a tout simplement besoin de modèles.

Connect-News : Vos résultats sont-ils à la hauteur de vos attentes ?

Giovani Moanda : je dirais que les résultats sont positifs. Nous ne faisons pas de gros bénéfices mais nous arrivons à assurer notre quotidien.

Connect-News : Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

Giovani Moanda : Nous avons une philosophie : « demain se prépare aujourd’hui » et nous avons commencé notre demain depuis hier. Cela nous permet de garder une longueur d’avance ! En dehors de Wingu shop, nous continuons à créer des solutions digitales pour répondre aux problèmes rencontrés par les congolais au quotidien. Nous nous sommes attaqués aux problèmes de transport avec Wingu trafic, une application de social trafic déjà disponible sur Play Store. Cette solution permet d’informer et d’être informé en temps réel sur les conditions du trafic routier. Nous avons aussi démarré un nouveau projet sur l’emploi afin d’apporter une réponse concrète aux problèmes d’employabilité en Afrique, nous travaillons sur un projet nommé afreelance.com qui est une plateforme mettant en relation les entrepreneurs indépendants, les porteurs de projets, les entreprises… De nombreux autres projets sont également en cours.

Connect-News : Un conseil à un futur entrepreneur ?

Giovani Moanda : L’une des premières choses à faire est de chercher à savoir pourquoi on désire entreprendre. Cette question est très cruciale. Il ne faut pas penser à l’argent dès le départ mais plutôt avoir du cœur, de la passion pour l’activité que l’on souhaiterait mener.


Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…