All for Joomla All for Webmasters
Interview : mise à jour applicative de Tuna

« Le premier objectif en créant cette application était d’aider les usagers de la téléphonie mobile à accéder aux différents produits et services des opérateurs » Paridel Makouala créateur de l’application Touna

Au Congo Brazzaville, l’application Tuna permet à ses utilisateurs d’activer les différents services des opérateurs sans avoir à maitriser les différents codes. Paridel Makouala, créateur de cette solution nous parle de la genèse et du fonctionnement de cette plateforme.

Connect-news : Bonjour Monsieur, pouvez-vous nous faire une brève présentation de l’application TOUNA ?

Paridel Makouala : Touna est une application Android utilitaire, gestionnaire des forfaits Appels, SMS, Internet et Services de tous les opérateurs de téléphonie mobile au Congo Brazzaville. C’est une plateforme qui regroupe tous les services et codes USSD que proposent les opérateurs de la téléphonie mobile. En un clic, les utilisateurs sont à mesure d’activer les forfaits ou autres services sans pour autant mémoriser les codes. Elle joue un rôle de facilitateur entre les abonné(e)s et les services des opérateurs de téléphonie mobile du Congo.

CN : Depuis quand l’aviez-vous développé et quel est son modèle économique ?

PM : La première version date de fin 2015. Après avoir fait quelques mises à jour particulièrement sur le design, l’ergonomie, la sécurité et la gestion de la mémoire, c’est en Octobre 2016 qu’elle a été mise en ligne sur Playstore. Le premier objectif en créant cette application était d’aider les usagers de la téléphonie mobile à accéder aux différents produits et services des opérateurs. C’est la raison pour laquelle nous n’avions pas prévu de business plan pour sa commercialisation. En ce jour cette solution innovante est gratuite et ne contient aucune publicité. Cependant suite aux retours favorables que nous avons de la part des utilisateurs, nous réfléchissons sur la possibilité de la rentabiliser.

CN : Quel rapport entretenez-vous avec les opérateurs de la téléphonie mobile au Congo ?

PM : Lorsque l’application a été mise en ligne, nous nous sommes rapprochés des opérateurs de la téléphonie mobile pour éventuellement mettre en place un partenariat mais personne ne nous a reçu.

CN : Avez-vous fait face à des obstacles importants dans votre activité ?

PM : Pas vraiment… Le grand challenge pour moi a été la conception de cette application. En effet, quand j’ai commencé à travailler dessus j’étais encore en formation à yekolab, donc je n’avais pas une grande expérience. Aujourd’hui, comme la plus part des jeunes qui évoluent dans ce domaine, nous sommes confrontés à des problèmes d’internet, la base de notre travail, un outil important pour l’innovation technologique. Il faut aussi ajouter les difficultés que nous rencontrons pour nouer des partenariats avec des structures telles les banques pour pouvoir développer notre business.

CN : Quels sont vos projets à long terme ?

PM : Nous avons plusieurs projets en commençant par la refonte notre application Touna. Dans les jours à venir nous allons ajouter de nouvelles fonctionnalités notamment un raccourci pour accéder rapidement aux services via des widgets, l’historique des forfaits et services utilisés…

Nous envisageons aussi adapter cette application selon les besoins des opérateurs de téléphonie mobile de la RDC, la Côte d’Ivoire, le Sénégal car il y a un besoin dans ces pays. Peut-être que dans cinq ou six ans je pourrais maintenant porter la casquette d’entrepreneur…

 tuna 1

CN : Un conseil pour les jeunes qui souhaiteraient se lancer dans l’entrepreneuriat ?

PM : n’est pas entrepreneur qui veut. Il faudrait que les jeunes comprennent qu’il ne suffit pas de concevoir une application pour se dire entrepreneur. Nous devons avoir une formation nécessaire sur le marketing et autres…pour pouvoir développer un business. Mais pour ceux qui veulent se lancer, je leur conseille d’apprendre auprès de ceux qui sont réellement dans le métier, de bosser sérieusement. Partout dans le monde il y a des obstacles, malgré cela, certains finissent par trouver des solutions et avancent.

CN : Un mot de la fin ?

PM : Aujourd’hui tout passe par la technologie et le numérique, à cet effet j’invite les jeunes à se former, à s’imprégner des outils informatiques afin qu’on ait une génération d’informaticiens capable d’apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les congolais au quotidien.

v1 tuna

Première version de Tuna


Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…