All for Joomla All for Webmasters
Congo-Dodo Ngoyi : « Nous pensons que le moment est arrivé pour que la jeunesse congolaise soit au fait des innovations technologiques telles que l’intelligence artificielle et les objets connectés …»

La huitième édition de la conférence Jcertif aura lieu du 27 au 29 Septembre 2018 à Brazzaville. Cette grande rencontre des passionnés du numérique mettra en lumière cette année, l’intelligence artificielle et les objets connectés. Dodo Ngoyi, Président de la plateforme Jcertif, nous éclaire sur l’organisation de cet évènement.

Connect-News : la huitième édition de JCertif se déroulera sous le thème  « Vers les nouvelles possibilités ». Pourquoi le choix de cette thématique ?

Dodo Ngoyi : Ce n’est pas un choix anodin au regard de l’évolution actuelle des Technologies de l’Information et de la Communication dans le monde. Nous avons souhaité mettre l’accent sur les nouvelles possibilités du numérique, faire un focus sur les innovations technologiques qui, offrent de nombreuses opportunités au regard des multiples usages que l’on pourrait en faire dans notre société. Cette année, par exemple des experts viendront d’Europe et des Etats Unis  pour faire des présentations sur les opportunités professionnelles qu’offrent l’intelligence artificielle et les objets connectés.

CN : Pensez-vous que les jeunes congolais sont prêts à s’investir dans ces domaines technologiques vu le faible développement du secteur des TIC au Congo ?

DN : La Conférence Jcertif a pour vocation de susciter des métiers auprès des jeunes. Aussi, nous pensons que le moment est arrivé pour que la jeunesse congolaise soit au fait des innovations technologiques telles que l’intelligence artificielle et les objets connectés qui de nos jours, offrent de véritables opportunités dans le secteur du numérique. Nous préparons les participants à travailler et à créer des solutions qui favoriseront le développement de l’économie numérique au Congo. Toutefois, il convient de relever que dans notre pays, certains jeunes se sont déjà démarqués dans ces domaines avec des projets comme Zola, une illustration d’une maison connectée  et Kita-Mata, une solution qui permet de piloter un drone en langue nationale avec des Google glass. Ces deux solutions ont été développées lors des éditions précédentes de Jcertif. Aujourd’hui, il est question pour nous de susciter plus d’intérêt auprès de cette jeunesse car l’intelligence artificielle c’est l’avenir du numérique.

CN : Quelles sont les activités prévues pour les participants?

DN : Deux grandes journées vont marquer cette édition. Il s’agit premièrement de la conférence qui sera l’occasion de faire des démonstrations sur des technologiques récentes avec des experts qui viendront de France ainsi que des représentants d’Oracle avec qui les participants échangeront sur le Big Data, le cloud, le mobile first.

Le second jour sera réservé aux ateliers de formation pour tous ceux qui se seront inscrit sur notre site web  

CN : A qui s’adressent ces différentes formations et  comment en bénéficier ?

DN : Je tiens d’abord à préciser que toutes les formations sont gratuites, il suffit juste de s’inscrire préalablement sur le site www.jcertif.com. Ces formations s’adressent particulièrement aux développeurs web et mobile. Aujourd’hui, nous comptons près de 2.000 développeurs formés par JCertif et mis sur le marché de l’emploi depuis la 1ère édition. La rencontre de cette année peut être considérée comme un recyclage et un apport de nouvelles connaissances et pratiques. C’est aussi l’occasion pour les participants d’être au fait des nouvelles tendances technologiques.

Toutefois nous invitons aussi les curieux et toute personne qui ambitionne d’évoluer dans ce secteur à y participer.

CN : Qu’est-ce qui justifie le choix des localités dans lesquelles vous organiser cette conférence ?

DN : le taux de pénétration de l’outil informatique est un facteur important. C’est ce qui justifie le choix de Brazzaville et Pointe-Noire. Je tiens à signaler que de nombreuses  communautés telles que GDG, AJENC, JUG… gravitent autour de Jcertif et grace à ces dernières, nous organisons des sessions tout au long de l’année dans plusieurs localités dans l’hinterland notamment à Madingou, Ouesso et Dolisie.

CN : Quel bilan faites-vous des précédentes éditions de JCertif ?

DN : Le bilan est plutôt positif. Nous ne pouvons certes pas chiffrer le nombre de personnes qui ont réussi socialement grace aux formations données par Jcertif mais nous avons au moins pu évaluer le nombre de jeunes qui ont bénéficié de ces formations depuis notre première édition : près de 5000 ! Je tiens également à préciser qu’à travers l’incubateur Yekolab qui est soutenu par l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques, ces formations continuent de manière pérenne.

Dernière modification le jeudi, 30 août 2018 11:06

Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…