All for Joomla All for Webmasters
Jean Jacques Massima-Landji « Si l'ensemble des pays est connecté par les réseaux de large bande, nous aurons un formidable outil de communication pour les transactions commerciales électroniques»

Le Représentant de l'UIT pour l'Afrique Centrale et Madagascar s’est confié sur l'interconnexion des réseaux de large bande dans la sous-région Afrique Centrale.

Connect-News: Monsieur Jean Jacques Massima-Landji quel est d’après-vous l'impact de l'interconnexion des réseaux de large bande dans la sous-région Afrique centrale ?

Jean Jacques Massima-Landji: Les Technologies de l'Information et de la Communication sont un vecteur d'intégration économique, un catalyseur de développement. Si l'ensemble des pays est connecté par les réseaux de large bande nous aurons un formidable outil de communication, pour les transactions commerciales électroniques. Il y'a un potentiel et de la valeur ajoutée dans la création des contenus qui vont générer de la richesse telle le développement des startups qui pourront vendre leurs produits en ligne.

CN : Quels sont les défis qui ralentissent cette interconnexion des réseaux de large bande dans la sous-région ?

J.J.M.L: Le premier défi est le niveau de développement économique dans chaque pays. En ce qui concerne le déploiement de la fibre optique, chaque pays avance à son rythme et cela ralentit justement l'interconnexion de la sous-région. Il y a des composantes nationales qui une fois le déploiement de la fibre terminée, devraient automatiquement s'interconnecter à d'autres pays, mais malheureusement, le niveau d'avancement des travaux dans tous les pays n'est pas pareil et cela ralentit l'interconnexion. Il faut également noter le manque de compétence nécessaire pour gérer ce type de projet

CN : Comment l'UIT accompagne-t-elle les pays de la sous-région pour une réelle émergence de l'économie numérique ?

J.J.M.L : Je tiens d'abord à souligner que l'UIT est une agence d'exécution du Système des Nations Unies pour les projets relatifs aux TIC. Aujourd'hui, on peut citer la mise en place des point d’échange internet dans les pays de la sous-région, les centres d'alertes aux réponses d’incidents cybernétiques (CIRT), la réforme institutionnelle.... Nous assistons les pays à leur demande et essayons aussi de mobiliser des ressources pour aider les pays à mener à bien ces projets.

Il faut souligner que nous ne sommes pas une institution de financement mais plutôt de développement. Nous plaidons aussi pour les pays auprès des donateurs afin qu'ils bénéficient d'un financement.

CN : Comment voyez-vous le développement du numérique en Afrique centrale ?

J.J.M.L : J'espère que très prochainement toute l’Afrique centrale sera connectée car la technologie allant très vite et avec la bonne volonté des pays qui se sont mobilisés pour transformer l’Afrique, nous entrons réellement dans cette dynamique inclusive des sociétés d'information.

Dernière modification le mardi, 12 mars 2019 11:21

Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…