All for Joomla All for Webmasters
Congo : baisse du marché de la téléphonie mobile

Le secteur de la téléphonie mobile n’est pas épargné par la crise qui frappe pratiquement tous les secteurs vitaux de l’économie congolaise. Selon le dernier observatoire du marché de la téléphonie mobile publié par l’ARPCE, le taux de pénétration a augmenté de 10,4%, au premier trimestre 2018. Il a également été signalé par la même source une envolée de la demande voix en on net et data soit respectivement près de 300 millions de minutes et 1 Milliard de MB. Contre une moyenne de 270 millions en 2017 pour la voix on net et 600 millions de MB en moyenne par mois en 2017. Toutefois, ces points positifs ne sauraient masquer la situation difficile que traverse le marché des communications électroniques qui d’après l’ARPCE, a perdu 42 %  de sa valeur de 2015. Dont 18 % en 2018.

En sus de la crise économique qui prévaut actuellement en République du Congo, plusieurs éléments sont à l’origine de cette baisse du marché de la téléphonie  notamment les OTT  (Over The Top en anglais) ces services qui permettent de diffuser des flux audio, vidéo et d'autres médias sur Internet sans la participation d'un opérateur de réseau traditionnel dans le contrôle ou la distribution du contenu. En effet, des applications comme WhatsApp, Facebook Messenger et autres, permettent aux usagers de communiquer à moindre coût, notamment en international  ce qui n’arrange pas les affaires des opérateurs de  téléphonie mobile. Cette baisse du marché pourrait avoir comme conséquences des pertes d’emploi dans le secteur et la dégradation de la qualité des services, du fait du manque de ressources pour pérenniser l’exploitation des réseaux et le financement de nouveaux équipements.

L’autorité de régulation prévoit plusieurs actions pour endiguer cette crise notamment la mise en place des textes pour encadrer les services des OTT comme cela se fait déjà sous d’autres cieux. Conformément à la loi, l’ARPCE a procédé à un encadrement tarifaire pour stabiliser les revenus voix et data en fixant des tarifs planchers voix on net et data.

Le tarif voix on net a été fixé à 25 FCFA et celui de la DATA à 4 FCFA. Le tarif voix off net a été également baissé par l’ARPCE pour relancer ce segment de marché. Le régulateur rassure toute fois malgré la baisse constante du revenu du marché de la téléphonie mobile, l’ARPCE estime que « la situation est sous contrôle » et que très prochainement le marché retrouvera sa stabilité.

Dernière modification le jeudi, 02 août 2018 09:31

Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…