All for Joomla All for Webmasters
Congo-Brazzaville : l’ACPTIC revoit son organisation pour mieux défendre les droits des consommateurs

Réunis en assemblée générale ce mercredi 1er aout 2018 à Brazzaville, les membres de l’Association des Consommateurs des Postes et des Communications Electroniques (ACPTIC) ont relevé la nécessité d’une restructuration de cette organisation pour mieux défendre les intérêts des consommateurs en République du Congo.

Pour atteindre les objectifs fixés, un nouveau bureau et un plan stratégique ont été mis en place pendant cette rencontre. « Nous prévoyons organiser plusieurs activités notamment des campagnes de sensibilisation auprès des consommateurs sur les droits et les missions  du service public sur les TIC. Nous organiserons aussi des conférences et des formations pas seulement sur les droits des consommateurs finaux dans les secteurs de la poste et des communications électroniques, mais aussi sur les obligations des institutions publiques ainsi que sur l’accessibilité à l’internet et  la vulgarisation des outils numériques » a déclaré le Docteur Antonin Idriss Bossoto Président de l’ACPTIC.

Etant donné que la question des droits de consommateurs ne peut pas être l’apanage d’une seule plateforme associative, le Président de l’ACPTIC a signalé  qu’« …il est prévu la mise en place d’un réseau qui rassemblera les différentes associations afin de mieux défendre les droits des consommateurs dans tous les secteurs ».

La polémique suscitée par l’encadrement tarifaire initié par l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) a également été au cœur des débats de cette assemblée générale. A ce sujet, Antonin Idriss Bossoto a évoqué l’impact négatif de cette décision sur le développement des startups « Cela va être difficile pour ces jeunes entrepreneurs, le forfait de 1GB dont le prix est passé de 1000 à 2500 FCFA est le plus prisé et le plus avantageux pour le développement de ces entreprises innovantes » a-t-il souligné avant d’affirmer que « les différentes études de l’UIT sur l’accessibilité de l’internet prouvent qu’au Congo, cet outil n’est pas encore démocratisé. Cela représente indéniablement un frein dans le développement des  startups et PME ». Toutefois, il a reconnu la nécessité pour l’Etat et ses différents partenaires de prendre les mesures nécessaires pour dynamiser le secteur des télécommunications et permettre aux opérateurs de poursuivre leur politique d’investissement sur le marché congolais. « La qualité des services des opérateurs en dépend » a-t-il précisé avant d’inviter les membres de l’association  à plus d’ardeur pour mieux défendre les droits des consommateurs.

Dernière modification le vendredi, 03 août 2018 14:33
Tags:

Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…