All for Joomla All for Webmasters
Congo-Homologation : L’ARPCE insiste sur le respect de la réglementation en vigueur

Suite à la circulaire n°001/ARPCE/DAJI/DRSCE/19 du 14 Janvier 2019, relative à l’application de la règlementation en matière d’importation et de distribution d’équipements et terminaux de communications électroniques, l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) a organisé ce 21 Janvier 2019 à son siège, une réunion de mise au point avec les importateurs et distributeurs desdits équipements.

Au cours de cette réunion qui a connu la participation des associations de protection des droits des consommateurs ainsi que de la force publique, le Directeur Général de l’ARPCE Monsieur Yves Castanou a une fois de plus insisté sur l’obligation de tous les importateurs et distributeurs d’équipements et terminaux de communications électroniques de se faire délivrer les agréments nécessaires à l’exercice de leur activité. Un délai supplémentaire allant jusqu’au 31 Janvier 2019 a été accordé à ces derniers.

L’ARPCE a également signalé que ces mesures n’auront aucune incidence sur le coût des téléphones sur le marché et qu’elles permettront aux consommateurs de bénéficier des garanties légales liées à l’achat de ces équipements de 6 à 12 mois comme sous d’autres cieux.

Soulignant l’impact de ces équipements sur la santé des usagers des communications électroniques, M. Yves Castanou a déclaré que « L’ARPCE a aussi pour mission de défendre les droits des consommateurs et à ce titre, nous devons mettre de l’ordre dans ce secteur afin que chacun d’entre nous soit épargné des dangers que ces équipements non homologués peuvent causer sur l’être humain ».

En effet, ces équipements et terminaux de communications électroniques dont la plupart ne sont pas conformes à la réglementation, ont des effets néfastes sur le corps humain pouvant causer plusieurs maladies telles que les tumeurs cérébrales, des leucémies ou encore des cancers dues au défaut de rayonnement de leurs ondes électromagnétiques. « La sensibilité de la vente des équipements de communications électroniques au Congo nous impose aujourd’hui de nous attaquer à ces outils qui ne sont pas conforme à la réglementation et qui nuisent à la santé des populations » a indiqué Marc Sakala, Directeur des Réseaux et Services des Communications Electroniques à l’ARPCE avant de préciser que « L’homologation est aussi nécessaire pour des raisons de sécurité. Nous constatons aujourd’hui que certains téléphones sont vendus avec une même identité numérique, ce qui peut être un frein dans les enquêtes que mène la police nationale ».

La mise en œuvre de ces mesures a été vivement saluée par les associations des droits des consommateurs, pour qui cette initiative est très importante « grâce à l’ARPCE, nous saurons dorénavant la provenance de ces appareils ainsi que leur identité et ce pour le bien des consommateurs qui sont quelques fois contraints d’acheter des appareils de mauvaise qualité. Aujourd’hui, avec l’homologation, on pourra mieux protéger les consommateurs et réglementer ce marché » a précisé le Docteur Idriss Bossoto, Président de l’Association des Consommateurs des Postes et des TIC.

Dernière modification le jeudi, 24 janvier 2019 09:04

Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…