All for Joomla All for Webmasters
Congo-transactions électroniques: Le gouvernement adopte de nouvelles mesures pour accompagner l’économie nationale

Selon l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE), le revenu du marché du mobile money au Congo a atteint 627 millions de FCFA au mois de février 2019, contre 562 millions de FCFA en janvier de la même année.

De plus en plus prisé au Congo, le portemonnaie électronique prend de l’ampleur. Le phénomène de paiement, de retrait et d'envoi d'argent par le téléphone portable a un impact direct sur l’économie du Congo, ce qui explique une hausse de 9,7% d’abonnés actifs en février 2019.

MTN a enregistré le plus grand nombre d’abonnés actifs et détient 85% des parts du marché. Elle a célébré récemment son millième abonné mobile money.

Par ailleurs, ce rapport indique que 18 millions d’opérations ont été réalisées en février dernier. Sur le plan des volumes, le pays a réalisé 30% des paiements de service et 16% du dépôt d’argent (cash in) sur les transactions du marché mobile. Quant aux achats de crédit téléphonique, ils dominent le mix-produit et représentent 33% du nombre total de transactions réalisées en février 2019, rappelle-t-on.

Ayant compris que la croissance peut découler de ce secteur, conformément à la loi n°40-2018 du 28 décembre 2018 portant loi de finance pour l’année 2019, l’Etat a demandé aux plateformes des transactions et paiements électroniques des établissements financiers, de crédits, des micros finances et des opérateurs de téléphonie mobile, de prélever et de reverser la redevance des transactions et des paiements électroniques au taux de 1%, en remplacement de la taxe sur les transferts de fonds.

Cette loi de finances exercice 2019 souligne que tous les paiements des factures d’électricité, d’eau, de réabonnement aux chaînes de télévision et d’Internet soient faits de manière électronique, c’est-à-dire par télépaiement ou télé règlement, via un règlement électronique de type Mobile money.

Le mobile money permet à l’Etat de sécuriser les données et de pouvoir sortir de cet environnement au cash avec de l’espèce, afin d’aller plutôt dans un environnement électronique plus sécurisé et plus sûr.

Pour l’Etat, cette vision vise à lutter contre la fuite des capitaux et aidera tout client à faire des transactions électroniques à n’importe quel moment depuis son téléphone mobile avec assurance.

Le Gouvernement profite aussi de ce domaine pour optimiser ses recettes en le réglementant. D’ailleurs, le projet gouvernemental portant sur le hub de paiement digital, en cours de réalisation, va dans ce sens.

Le mobile money est l’une des solutions pour inciter toutes les personnes non bancarisées à se relier financièrement au reste du monde, afin que l’impact sur l’économie soit énorme. Grâce à la diversification de ces services, les banques se positionnent désormais comme des concurrentes aux opérateurs de téléphonie mobile, en proposant des services similaires et bien d’autres. D’une manière générale, toutes ces transactions financières et commerciales permettent l’émergence d’une économie numérique.

Les transactions électroniques contribuent à l’inclusion financière en intéressant les Petites et moyennes entreprises (Pme), car une économie qui migre de l’informelle au formelle s’enrichit, se qualifie et se consolide dans sa croissance et la diversification.

Les transactions électroniques facilitent la traçabilité, amoindri la question de la corruption et augmente les recettes publiques. Aussi, pour mieux suivre les transactions électroniques et les sécuriser, l’Arpce a signé un protocole d’accord avec l’Agence de régulation des transferts de fonds (Artf) afin d’aider la direction générale des Impôts à suivre toutes les recettes issues du secteur des télécoms.

Et le Gouvernement de son côté, conscient de l’impact de mobile money dans l’économie congolaise, a pris des lois pour sécuriser les différentes transactions et protéger les populations qui en sont les bénéficiaires.


Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…