All for Joomla All for Webmasters
Congo Brazzaville : le gouvernement entame une journée de réflexion sur l’avant-projet de loi portant statut sur les startups

La salle de réunion de la chambre de commerce de Brazzaville a abrité ce mardi 11 aout 2020, le lancement des travaux de réflexion sur l’avant-projet de loi portant statut des start-ups au Congo. Cette rencontre entre les différents acteurs du numérique du pays  qui s’est aussi tenu par Visio conférence, a été l’occasion pour le ministre congolais des postes, télécommunications et de l’économie numérique, Léon juste Imbombo, d’instruire les différentes équipes techniques sur la préparation du texte qu’il va soumettre en Conseil des ministres.

Ouvrant ces échanges, Léon juste Imbombo a souligné que ce texte d’avant-projet de loi va permettre aux startups en  République du Congo, de bénéficier de certains avantages qui seront définis au cours de cette rencontre, à l’instar de l’accès à un appui financier, à l’exonération fiscale, aux facilitations et aux simplifications de certaines opérations douanières, à l’accès à un coût préférentiel à l’internet et à l’exonération favorisant l’inclusion financière de certaines taxes pendant les cinq premières années d’activités entrepreneuriales des Ntic.

Pour le ministre Léon juste Imbombo, « il faut activement faire vivre ces autoroutes de l’information et de la communication et cela passe effectivement par la création de contenus en termes d’applications, de logiciels et de plateformes proposés par les startups ». Cette journée spéciale à l’honneur des startups permettra d’observer, de comprendre les défis pour élargir la vision et ainsi, dessiner de nouveaux modèles permettant de croître vers le développement de l’écosystème numérique national. « En se dotant d’une part, d’infrastructures à fibre optique de très haut débit de dernière génération et d’interconnexion avec les pays de la sous-région, et d’autre part de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique, le Congo offre donc à l’ensemble des services publics, privés et aux startups un écosystème compétitif, attractif et porteur de véritable éclosion » a t - il déclaré.

Par ailleurs, Paul Obambi, président de la chambre de commerce de Brazzaville, dans son allocution a tenu à saluer l’organisation de cette journée d’échange et de réflexion commune sur l’avant-projet de loi portant statut sur les startups qui selon lui, vise également à encourager le dialogue public-privé, en tant que forme active de la démocratie participative.  « Qui crée une startup, crée de l’emploi pour lui et pour les autres. Chers startupeurs, prêtons attention à l’ensemble de cette loi qui, pour une fois, est soumise à notre attention, afin d’espérer voir ce qui nous est vital dans son contenu », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas du tout facile pour un jeune entrepreneur de réaliser ses ambitions s’il n’est pas soutenu dès ses premiers pas. Voir donc les choses avancer aujourd’hui nous met un grand baume au cœur », a dit Desny Moniongo, fondateur de Zep group, une startup spécialisée sur le e-commerce et l’agro-alimentaire.


Partagez cet article avec:

logo footer

Connect-news est Le magazine des TIC pour l'Afrique. Suivez l’actualité de l’internet, des télécommunications et de l'économie numérique du continent.

Contacts

Connect-news

Téléphone :

+242 05 699 98 02
+242 05 699 98 05

Email:

redaction@connect-news.cg

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…